Vendredi 26 avril

Visites guidées

La vie des choses : un avant-goût thématique de MOMENTA 2019

En français

14 h et 16 h

Une visite guidée de la foire en amont de l’édition 2019 de MOMENTA | Biennale de l’image, qui se déroulera sous le thème de la vie des choses à l’automne prochain. La visite propose une exploration des relations entre les objets, les sujets et les images. Quels récits, critiques, existences et mémoires ressortent du dialogue entre les choses et leurs représentations ?

Animation : Maude Johnson, adjointe à la direction et au commissariat, MOMENTA | Biennale de l’image

Présentée par MOMENTA | Biennale de l’image

Network and Ecologies

En anglais

18 h

Les lieux collaboratifs, indépendants et dédiés aux projets constituent une partie importante de l’écosystème du monde de l’art et représentent un segment croissant du modèle des foires d’art. Joignez-vous à Jayne Wilkinson, rédactrice en chef du magazine Canadian Art, pour une visite des espaces projets et des galeries qui exposent pour la première fois à Papier.

Animation : Jayne Wilkinson, rédactrice en chef de Canadian Art

Présentée par Canadian Art

Tables rondes

Public Art, Public Education

En anglais

13 h

 

 

Puissant et unique, l’art public enrichit les villes, stimule l’imagination et forme l’esprit en raison de sa nature universelle et accessible. Qu’il soit source d’éloge, de dérision, de censure ou de célébration, l’art public a pour but de susciter la réflexion et l’intérêt des passants. Comment l’art public peut-il transformer une ville? Qui commande ces oeuvres et pour quelles raisons? Quelle est la responsabilité de l’artiste? Voilà quelques-unes des questions qu’explorera le panel de cette fascinante table ronde.

Animation : Clarence Epstein, directeur général de la Fondation de la Famille Claudine and Stephen Bronfman

Panelistes : Sara Angel, fondatrice et directrice, The Art Canada Institute ; Shary Boyle, artiste multidisciplinaire et Annie Gérin, professeure à l’UQAM

Présentée par la Fondation de la Famille Claudine et Stephen Bronfman

 

Market Dynamics: How the Business of Art Is Evolving on Both Sides of the Border

En anglais

15 h

En tant que pays limitrophes, le Canada et les États-Unis partagent plusieurs activités liées au marché de l’art. Cette proximité géographique donne notamment lieu à des échanges et parfois à des collaborations – plusieurs galeristes canadiens travaillant de pair avec leurs homologues américains pour représenter des artistes. À l’ère de la mondialisation et du développement du marché de l’art sur le Web, comment les galeries canadiennes et américaines opèrent-elles? Les deux pays n’ayant pas le même type de marché, quels sont les impacts de chaque côté de la frontière?

Animation : Christine Blais, candidate au doctorat à l’Université de Montréal

Panelistes : Stephen Bronfman, Président exécutif de Claridge, philanthrope, mécène des arts et collectionneur, Melanie Edmunds, responsable senior des partenariats avec les galeries chez Artsy et Tara Downs, associée à Downs & Ross, New York

Présentée par l’AGAC

Visionner la table ronde

Diffusion et création à l’ère d’Instagram

En français

17 h

Le réseau social Instagram est une plateforme dédiée à la diffusion d’images qui connaît une influence grandissante sur le champ des arts visuels, notamment auprès des artistes, des institutions muséales et des galeries d’art. Les artistes ont su se l’approprier pour diffuser leur travail et certains l’ont même intégré de manière subversive à leurs pratiques. Instagram a également un impact sur la façon de « commissarier » les oeuvres, amenant ainsi de nouvelles réflexions sur les avenues possibles des plateformes numériques.

Animation : Christelle Proulx, candidate au doctorat à l’Université de Montréal

Panelistes : Raphaëlle Cormier et Juliette Marzano, co-fondatrices d’Art Contemporary Club; Karine Cossette, artiste et Sabrina Ratté, artiste

Présentée par l’AGAC

Visionner la table ronde 

The Presence of Digital Technologies in Contemporary Art

En anglais

19 h

Les technologies numériques ont su brouiller les frontières parfois rigides du champ des arts. Au-delà de l’idée de dématérialisation de l’oeuvre – celle-ci existant uniquement sur une plateforme intangible –, certains artistes se réapproprient les codes de création numérique pour créer des lieux émancipateurs où le regardeur se retrouve à performer l’oeuvre immatérielle grâce, entre autres, aux infinies possibilités qu’offrent les « mondes ouverts » ou la réalité virtuelle (RV). De cette façon, comment conjugue-t-on les multiples possibilités que permet le numérique à travers une pratique artistique? Comment explore-t-on ces avenues de création sur la scène montréalaise?

Animation : Bart Simon, Ph.D., directeur du Concordia Centre for Technoculture, Art and Games

Panelistes : Aurélie Besson, directrice générale et codirectrice artistique de Molior; Raphaël Lacoste, directeur artistique chez Ubisoft et Skawennati, artiste et cofondatrice de AbTeC

Présentée par Ubisoft

Visionner la table ronde

Samedi 27 avril

Visites guidées

Initiation au collectionnement de l’art contemporain

En français à 13 h

En anglais à 15 h

Les foires d’art sont une occasion unique de découvrir des oeuvres variées, de rencontrer des intervenants passionnés et, pourquoi pas, de faire un premier achat. Mais par où commencer? Véronique Lefebvre propose une visite d’initiation au collectionnement de l’art contemporain à la fois condensée et conviviale.

Animation : Véronique Lefebvre, médiatrice de l’art contemporain et coordonnatrice du programme SéminArts au Musée d’art contemporain de Montréal

Présentées par le programme SéminArts

Tables rondes

L’appropriation artistique aujourd’hui

En français

12 h

Cette table ronde a pour objectif de s’interroger sur la situation récente de l’appropriation artistique. Peut-elle encore être considérée comme un mouvement artistique – comme elle le fut dans les années 1980 avec « l’appropriationnisme », regroupant entre autres les artistes Sherrie Levine, Richard Prince et Jeff Koons – ou bien irrigue-t-elle l’ensemble des pratiques de l’art actuel? Est-ce que l’appropriation artistique est indissociablement liée à des questions d’ordre éthique, juridique et politique, comme l’ont récemment mis en évidence les débats autour de l’appropriation culturelle?

Animation : Jean-Philippe Uzel, professeur d’histoire de l’art au Département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal

Panelistes :  Johanne Lamoureux, professeure au Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques de l’Université de Montréal; Stéphane Martelly, professeure en Recherche-création et Coordinatrice principale au Centre d’Histoire Orale et de Récits Numérisés de l’université Concordia et Caroline Monnet, artiste multidisciplinaire et cinéaste

Présentée par Les éditions esse

Reproduction de l’image : quand l’imprimé crée de nouveaux contextes

En français

14 h

Une fois imprimée, l’image photographique, qui a pour objet de documenter l’oeuvre d’art, peut également lui créer de nouveaux contextes de diffusion, augmentant sa visibilité et son impact. Quels rôles joue la documentation dans la légitimation du travail artistique et quelle est son influence sur l’histoire de l’art? De la mise aux enchères d’une oeuvre en passant par les pratiques éphémères ou ancrées dans l’espace public, comment y définir l’apport des photographes professionnels et du public?

Animation : Daniel Fiset, éducateur à la Fondation Phi pour l’art contemporain et Victoria Carrasco, Chef de gestion des galeries et coordination d’événements

Panelistes : Hélène Brousseau, bibliothécaire chez Artexte; Richard-Max Tremblay, artiste et Karla McManus, historienne de l’art

Présentée par la Fondation Phi pour l’art contemporain

Visionner la table ronde

Art numérique : les problématiques du terrain juridique

En français

16 h

Si Internet et les nouvelles technologies favorisent la création artistique, sa promotion et sa diffusion, ces outils soulèvent également de nombreuses questions juridiques et économiques, autant pour l’artiste que pour les professionnels et les acheteurs d’art. Nos intervenants tâcheront d’apporter une première réponse aux problématiques législatives que rencontrent les différents acteurs (artistes, galeristes, acheteurs…), de la conception d’une oeuvre à sa diffusion à l’international.

Animation : Bernard Guérin, directeur du Regroupement des artistes en arts visuels du Québec (RAAV)

Panelistes : Alexandre Castonguay, artiste; Christine Redfern, directrice de la galerie ELLEPHANT; Normand Tamaro, docteur en droit spécialiste de la propriété intellectuelle

Présentée par Chromatic

Visionner la table ronde

Dimanche 28 avril

Visites guidées

Looking Forward: Culture and Values

En anglais

13 h

L’artiste multidisciplinaire Michael Patten vous propose une visite guidée exclusive des oeuvres d’art autochtone présentées dans le cadre de Papier. En plus d’avoir participé à un grand nombre d’expositions collectives au Canada et à l’étranger, Patten est commissaire invité et membre actuel du conseil d’administration de la Biennale d’art contemporain autochtone (BACA). Établie à Montréal, la BACA est un organisme à but non lucratif dont le mandat est de faire découvrir et d’appuyer le travail des artistes autochtones contemporains à travers une programmation bisannuelle.

Animation : Michael Patten, coordonnateur de la Biennale d’art contemporain autochtone

Présentée par la BACA

Regard vers l’avenir : entre culture et valeurs

En français

15 h

Parmi les oeuvres présentées, l’artiste multidisciplinaire et commissaire Michael Patten a sélectionné avec soin une série d’oeuvres réalisées par des artistes autochtones contemporains. Cette visite guidée est rendue possible grâce à la généreuse participation de la Biennale d’art contemporain autochtone (BACA). Établie à Montréal, la BACA est un organisme à but non lucratif dont le mandat est de faire découvrir et d’appuyer le travail des artistes autochtones contemporains à travers une programmation bisannuelle.

Animation : Véronique Gagnon, professeure d’histoire de l’art au Collège Montmorency

Présentée par la BACA

Tables rondes

Éthique du collectionnement : entre féminisme et décolonisation

En français

12 h

La pratique du collectionnement a beaucoup évolué au fil des années. En effet, les questions éthiques entourant le rapatriement d’objets sacrés et culturellement significatifs pour les populations autochtones, la sous-représentation des artistes femmes et des personnes non binaire au sein des collections muséales ainsi que les inégalités salariales ont fait le sujet de plusieurs études depuis les années 1990. Cette table ronde offrira une réflexion autour de l’impact d’un collectionnement éthique sur les carrières des artistes « marginalisés » par le champ des arts, tant au sein des musées que dans les collections privées.

Animation : Ève Lamoureux, professeure à l’Université du Québec à Montréal

Panelistes : Léuli Eshrāghi, PhD, candidat au post-doctorat à Concordia, Elyse Jacobson, de la galerie Feheley Fine Arts et Joanie Lapalme, avocate et collectionneuse

Présentée par l’AGAC

La redéfinition de la notion «d’importance nationale»

En français

14 h

L’été dernier, un jugement de la Cour fédérale du Canada a ébranlé la Commission canadienne d’examen des exportations de biens culturels en rétrécissant la notion d’importance nationale attribuée à une oeuvre. Cette décision a un impact considérable sur les collections muséales puisque la redéfinition restrictive du statut d’une oeuvre affecte les avantages offerts aux donateurs majeurs. Ainsi, les oeuvres d’artistes internationaux renommés seront à risque d’être perdues au profit des grandes maisons de ventes aux enchères avec lesquelles le marché canadien ne peut rivaliser.

Animation : Johanne Tremblay, Ph. D., consultante en art et en patrimoine culturel

Panelistes : Stéphan Laroche, directeur du Musée de la civilisation à Québec; Paul Maréchal, professeur à l’Université du Québec à Montréal et Pierre-François Ouellette, galeriste et membre de la Comission canadienne d’examen des exportations de biens culturels

Présentée par l’AGAC

Visionner la table ronde

Alternatives Spaces in Burgeoning Communities

En anglais

16 h

Les espaces alternatifs d’exposition se multiplient à travers les grandes métropoles. Ces lieux issus de la contre-culture offrent une vitrine tant aux artistes émergents qu’aux artistes dont la carrière est déjà lancée. Parfois nés sous une nouvelle forme de philanthropie, parfois autogérés par des collectifs d’artistes, ces espaces intégrés dans la communauté et en marge des institutions traditionnelles ont non seulement su se tailler une place dans l’écosystème des galeries, mais ont également acquis une légitimité au fil des années

Animation : Saelan Twerdy, critique d’art, éditeur et candidat au doctorat à l’Université McGill

Panelistes : Julie Côté, directrice de Projet Pangée; Kevin Boothe, fondateur de Towards; Aryen Hoekstra, fondateur de Franz Kaka et Marx Ruiz-Wilson, fondateur de TAP Art Space

Présentée par l’AGAC

Visionner la table ronde 

Le droit d’entrée à la foire donne accès à toutes les activités de la programmation.

Ce programme éducatif a été rendu possible grâce au généreux soutien de la Fondation de la Famille Claudine et Stephen Bronfman.